À propos

Après son livre Freud et la question de l'angoisse (De Boeck, 2003), dans lequel le rôle capital de cet affect comme motif essentiel des conduites humaines est mis à jour, l'auteur élargit dans Les ombres de l'angoisse l'exploration de cet affect en repérant cette fois-ci les effets de l'angoisse dans la fabrication de symptômes et les impasses vitales ainsi créées qui se traduisent par une peur d'être vivant.
Les ombres de l'angoisse sont pour l'essentiel les désirs camouflés (inconscients, donc dans l'ombre) qui s'expriment sous la forme de symptômes. La fuite vers les ombres est une impasse quant au mouvement vital d'une personne : cette vaine tentative d'échapper au désir (s'organiser une vie immobile pour n'avoir rien à savoir de son désir) dans l'espoir de se soustraire à l'angoisse est un marché de dupe.
Il s'agit en effet de s'interroger sur le prix exorbitant à payer pour ce leurre qui n'est ni plus ni moins qu'un renoncement à être. Renoncer à soi-même pour une illusion de tranquillité souvent au mépris de l'évidence (par exemple des symptômes très invalidants mais le plus souvent une aliénation qui, sans être spectaculaire, n'en est pas moins mortifère) ! Etrange conduite que de préférer être " mort " plutôt que vivant ! Cette peur inconsciente d'exister semble facilitée dans notre monde apeurant de compétition sévère où seul le commerce (y compris des personnes !) et la passion perverse pour l'argent semblent être l'unique référence d'organisation de notre société.
Où précisément la tendance spontanée de l'être humain à l'aliénation - la fuite devant l'angoisse, donc la névrose, est la pente " naturelle " de l'homme - est exploitée au profit de cette machine insensée à fabriquer du vide qu'est le cycle production-consommation. Des formes d'angoisse de plus en plus paralysantes s'éprouvent dans notre monde technologique. Au lieu de nier cette angoisse, ne serait-il pas plus intelligent de l'entendre et d'en traduire le message ? Ce livre intéressera les psychanalystes, psychiatres, psychologues et psychothérapeutes, ainsi que tout professionnel de la relation.
Ecrit dans un style efficace et d'une lecture aisée, ce livre s'adresse également à un public plus large, qui se sent concerné par les débats de société.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Psychologie / Psychanalyse > Psychanalyse


  • Auteur(s)

    Christian Jean-Claude

  • Éditeur

    De Boeck Superieur

  • Distributeur

    Dilisco

  • Date de parution

    01/12/2004

  • Collection

    Oxalis

  • EAN

    9782804147914

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    150 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    266 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty