La novlangue managériale ; emprise et résistance La novlangue managériale ; emprise et résistance
La novlangue managériale ; emprise et résistance
La novlangue managériale ; emprise et résistance

La novlangue managériale ; emprise et résistance (préface Gilles Herreros)

À propos

Comment la « novlangue managériale » empêche-t-elle d'exprimer le mal être, les désirs, les aspirations du sujet ? Cet ouvrage explore la source langagière de ces entraves et les voies possibles pour s'en dégager.
Nourri d'une recherche socio-anthropologique, cet ouvrage présente une analyse du langage utilisé dans le management en articulant les registres de la pensée, de l'éprouvé et de l'action. Avec des illustrations saisissantes et des références théoriques diversifiées, l'auteur analyse les dévastations qu'occasionne le management moderne en toute tranquillité, en toute impunité. En effet, il ne fait pas que provoquer le mal-être au travail. Par l'utilisation de sa novlangue (en référence à George Orwel), il participe aussi et surtout au corsetage des imaginaires, au façonnage des univers symbolique, au formatage des émotions, à l'écrasement des intelligences individuelles et collectives. Démontant le processus d'intériorisation du discours dominant, l'auteur donne des outils pour faire face à la violence plus ou moins ordinaire à l'oeuvre dans les organisations.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie

  • EAN

    9782749253718

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    220 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    290 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Agnès Vandevelde-Rougale

Diplômée de l'École supérieure des sciences commerciales d'Angers et docteure en anthropologie et sociologie, Agnès Vandevelde-Rougale est chercheure associée au Laboratoire de changement social et politique (université Paris Diderot-Paris 7), membre du Comité de rédaction de la revue ¿ Interrogations ?, membre du Conseil d'orientation du Réseau international de sociologie clinique, membre du Bureau du réseau thématique « sociologie clinique » de l'Association française de sociologie.
Préface par Gilles Herreros (université Lyon 2).

empty