• Un petit ouvrage qui rend hommage au livre et jongle avec toutes sortes de personnages (connus ou anonymes), avec les codes de la lecture, de l'écriture et de la construction du livre... Un succession de courtes saynètes drôles et enlevées pour rire et, avant tout, parler du LIVRE.

  • Sur les conseils de sa maman, Petite-Tache décide de se trouver des amis. Mais Petit-Rond, Petit-Carré et les autres petites formes la rejettent... son papa lui confie alors un secret : Petite-Tache possède un merveilleux trésor, à découvrir et à partager. Une histoire sur l'amitié, la différence etla tolérance. Cet album est aussi un hommage à l'oeuvre d'artistes tels que Matisse, Miro et bien sûr Leo Lionni.

  • Une famille de pommes de terre noires débarque sur la terre des Belle de Fontenay. Il faudra faire comprendre aux autochtones qu'on habite tous le même pays... Et ceux qui disent le contraire sont de vraies... Patates !

  • Coink !

    Lionel Le Néouanic

    Un recueil qui rend hommage à la musique. Des textes drôles, enlevés, poétiques... Des illustrations de toutes sortes, peintures, dessins, fausses publicités, sculpture en volume... Tout sur la musique.

  • Niac, niac

    Lionel Le Néouanic

    C'est la terreur au potager ! l'ignoble cracra est de retour.
    Tout le monde se mobilise, sauf bébert, minable trouillard, gobeur de gadoue qui se terre au fond de son trou. jusqu'au jour oú il avale un drôle de caillou.


  • un conte de fées sans queue ni tête !.


  • Il a du coeur Barnabé mais il a peur de le montrer.
    C'est contagieux la méchanceté !.

  • Croncron, c'est le doudou de Pouik. Pouik, c'est un petit trucmuche qui vit sur la planète Truc, et ne se sépare jamais de son croncron. Avec lui, il partage tout : ses joies, ses peines, ses secrets, ses peurs et ses rêves...Mais un jour, Zul, un autre petit trucmuche, barbiote le croncron et pfuit! Pouik se retrouve tout seul, et décide de partir à la recherche de son croncron et du voleur. En avant l'aventure au milieu des volcans qui chmoutent et crachipoutent. Mais loin de sa mom, de son pop et de son croncron adorés, Pouik finit par piourer et s'endormir, avant d'être réveillé par ...les cris de Zul qu'un méchant grocruk emporte dans les airs avec son croncron ! Pouick sauve courageursement Zul. Alors, sur le chemin du retour, ils deviennent popins. Aujourd'hui, ils partagent tout, leurs joies, leurs peines, leurs secrets, leurs peurs et leurs rêves...Un bon popin vaut bien un doudou!
    Ouvrage jouant sur les sonorités, les mots absurdes, et les expressions insolites, C'est mon croncron est un livre profondément drôle et tendre. En abordant des thèmes forts à l'enfance tels que la place du doudou, le fait de s'en séparer un jour, et la découverte des toutes premières amitiés, Lionel le Néouanic signe un ouvrage pittoresque à portée universelle.

  • La force de ce texte réside cependant dans son histoire : comment un petit garçon souhaite prouver à ses parents qu'il doit être respecté et considéré comme un grand. Audelà de la période historique, certes populaire chez les jeunes lecteurs, Michel Piquemal réussit encore une fois à parler de façon simple des problèmes des enfants. Et ce texte prouve bien qu'on peut traiter tous les thèmes, même dans une collection destinée aux plus jeunes. Ran en a assez. On se moque toujours de lui parce qu'il est trop petit. Trop petit, trop jeune, trop... ASSEZ ! C'est décidé : il va montrer à toute la tribu ce dont il est capable : pourquoi pas tuer un mammouth, tout seul, comme un grand oe

    Michel PIQUEMAL vit à Béziers. Il est instituteur, aujourd'hui en disponibilité, et il ne cesse d'écrire (parolier de variété, scénariste télé, auteur jeunesse, pigiste régulier des revues Milan Presse). C'est en exerçant son métier d'instituteur que lui est venue l'envie d'écrire. Lionel Le Néouanic vit en Ardèche.

  • Qu'on dise qu'on a perdu son cartable pour ne pas travailler.
    Qu'on fasse faire son travail par ses parents.
    Que maman ou papa prenne rendez-vous pour la voir et se plaindre...

  • Un poisson d'avril, c'est pas très sérieux, surtout quand ça joue à la corde à sauter et qu'un cheval voleur passe dans les environs... Eh oui, Boris Vian aimait aussi raconter des histoires aux enfants !

  • Moi j'adore, maman déteste... le manche de la cuillère plein de confiture, de beurre ou de chocolat... qu'on lui offre un cadeau pour la maison au lieu d'un cadeau vraiment pour elle... que papa nous permette quelque chose qu'elle a interdit... ET VICE VERSA Moi je déteste, maman adore... se pointer la première pour me récupérer à un anniversaire... me choisir des vêtements à son goût... trier mes vieux jouets derrière mon dos, et en jeter à la poubelle...

  • Préparer une surprise pour papa, partager un petit secret rien qu'à nous, aller au supermarché pour rouler en chariot, lui offrir mon coeur en guise de fleur, les grandes vacances à perte de vue. Moi j'adore, maman aussi !
    Des petits mots d'amour et d'humour pour faire monter le rose aux joues.

  • Toutes les petites choses du quotidien qu'adorent faire les enfants et qu'exècrent les mères même les plus aimantes.

    Petit choix :

    - Les copains qui téléphonent tout le temps.

    - Le chewing-gum collé sous le bureau.

    - Qu'on mette ses doigts dans son nez.

    Tout, l'humour, le sens de l'observation, le graphisme, contribue à faire de Moi j'adore, maman déteste le livre idéal à lire en famille.

  • À Cateura, un bidonville du Paraguay, 25 000 personnes vivent dans la misère à côté de la plus grande décharge de la capitale. En 2006, Favio Chavez, assistant social et guitariste, vient y monter un projet autour du recyclage. Il a alors une idée originale : le changement par la musique, pour redonner le sens de la beauté à ceux qui vivent au milieu des déchets. Les enfants apprennent à fabriquer des guitares avec des boites de conserves, un saxo avec une gouttière et des pièces de monnaie, des contrebasses avec des morceaux de bois et de bidons d'huile... Les parents retrouvent leur dignité, et les enfants musiciens, grâce à l'Orchestre de Cateura qui sillone le monde, rêvent de demain...
    /> L'album raconte très poétiquement et simplement cette histoire vraie étonnante.

  • Après le succès du premier album Moi j'adore, Maman déteste, l'équipe Brami-Le Néouanic est de nouveau réunie, pour le plaisir des grands et des petits.

    Toutes les petites choses du quotidien qu'adorent faire les mamans et qui horripilent leurs enfants sont ici inventoriées : "farfouiller l'air de rien, en rangeant mes affaires ; me choisir des vêtements à son goût ; m'acheter des cahiers de vacances ; s'incruster dans ma chambre quand je joue avec un copain".

    Et toujours de l'humour, de l'amour, des couleurs chaudes, un sens de l'observation irrésistible. Autant d'éléments qui font de ce livre tendre et hilarant le livre idéal à offrir à sa maman ou à son enfant.

  • Ludique et plein d'humour, cet abécédaire d'un tout nouveau genre nous fait regretter qu'il n'y ait que 26 lettres dans l'alphabet !

    Pour chacune des lettres de l'alphabet, une bêtise - tout à fait réalisable - est présentée. Elle s'accompagne du commentaire flegmatique d'un chien et d'un chat qui sont les observateurs permanents de ces drôles de farces.

    Ainsi, pour la lettre Aa, cela nous donne : "apprivoiser une armée d'escargot, les aligner sur la table du salon; arroser abondamment pour qu'ils avancent à toute allure." et la réplique : "absurde mais appétissant" ou encore, pour la lettre Bb : "barbouiller la baignoire de belles bulles bleues pour barboter, puis, aborder par babord une bande de baleines à bosse." et la réplique : "bizarre, bouleversant".

    Ce livre est un vrai réservoir à bêtises : il y en a pour tous les goûts, et elles sont toutes plus extraordinaires les unes que les autres. Mais c'est aussi un livre-jeu : l'enfant devra découvrir dans chaque image les objets dont le nom commence par la lettre à laquelle est consacrée la double page.

  • - L'éléphant convoque tous les animaux de la savane à un grand rassemblement. Quiconque manquera à l'appel sera déclaré ennemi du roi ! Or le grand jour, Moun'do l'escargot n'est pas là...Quand il enfin il arrive et qu'il doit faire face à la colère pachydermique de l'éléphant, il explique, penaud, qu'il a bien peiné sur le chemin, gêné par les broussailles, et encombré par sa maison qu'il a prise sur son dos afin de ne manquer de rien durant ce long voyage...Sensible à ses arguments, l'éléphant énonce sa sentence : dorénavant, pour mieux y voir, l'escargot portera ses yeux au bout de ses cornes, et pour lui éviter de perdre trop de temps à faire ses bagages, il portera pour toujours sa maison sur son dos.

    - L'auteurManfeï Obin est né en 1955 en Côte-d'Ivoire. Musicien et conteur, Manfeï Obin raconte les aventures de Boton le lièvre, de Betchin la hyène ou des autres figures du bestiaire africain. Il est l'auteur du Conte du Tapis intitulé Le Petit Chacal et le Vieux Crocodile illustré par Loustal, du Rat célibataire et autres contes de Côte-d'Ivoire dans la coll. " Paroles de conteurs " (Syros) et de Contes en pays Akyé chez L'Autre Label. Manfeï Obin partage sa vie entre Abidjan en Côte-d'Ivoire et Paris. L'illustrateurGraphiste de formation, Lionel Le Néouanic crée des livres, des tableaux, des sculptures, des oeuvres drôles et tendres. Il fait partie des célèbres " Chats Pelés " ce collectif d'artistes fondé notamment par les chanteurs de La Tordue et des Têtes Raides. Qu'il soit Chat Pelé ou en solo, il imagine des images pleines de matière, de profondeur et de couleur chaude pour un univers merveilleusement enfantin. Il est entre autres l'auteur au Seuil Jeunesse de L'Homme sans tête, de Gentil/Méchant, de L'Alphabêtisier et a illustré la série " Moi j'adore, Maman déteste ". Il vit actuellement dans le sud de la France, à proximité de Valence.

empty