Polimenova

  • Vertige de l'eau

    Polimenova

    Durant la semaine qui précède Noël, dans une capitale de l'est de l'Europe, le destin de trois femmes va se jouer. Elles ne se connaissent pas, ne sont pas de la même génération, se croisent tous les jours à la piscine et l'on suit chacune tour à tour dans ce moment commun de leur vie où tout va basculer... Empreint de légendes et de détours vers le mer- veilleux, éminemment poétique, Vertige de l'eau est un roman fascinant dans lequel Zinaïda Polimenova se plaît à distendre le temps et à se jouer des vraisemblances. C'est à coups de secrets de famille, de révélations, de fausses pistes et de rebondissements, que le puzzle du récit finalement nous livrera ses clés. On plonge en parallèle dans la contemplation des abîmes informels dont Armelle de Sainte Marie ponctue le texte. Ses formes se déploient, se diluent, troublent notre perception des échelles, du temps.

  • 1861. Les premiers mouvements nationalistes contre la domination ottomane ébranlent les Balkans. Stoyan, 25 ans, se jette avec la fougue de la jeunesse dans la lutte révolutionnaire. Arrêté, il est condamné et déporté dans la prison la plus terrible de l'empire?: Diyarbakir. Il parvient pourtant à s'en échapper...
    Zinaïda Polimenova, nourrie des légendes de ses ancêtres, nous plonge dans les Balkans de la fin du XIXe siècle et c'est en poète qu'elle nous fait vivre les aventures de ce héros au coeur simple, entraîné dans le tourbillon des luttes d'indépendance alors que l'empire ottoman vit ses derniers feux.
    Née en Bulgarie, Zinaïda Polimenova vit en France depuis 1997. Elle a publié trois recueils de poésie en bulgare. Eremia est son premier roman et le premier livre qu'elle écrit en français.
    Les monotypes de Yann Bagot accompagnent l'errance, éprouvent les frontières, tracent des chemins dans une matière bleue et bouillonnante comme la mémoire.

    Ajouter au panier
    En stock
empty